Une ile sur un pont lionel sabattÉ

NUIT BLANCHE 2017 PARIS SAMEDI 7 OCTOBRE

Pont Saint Louis, Paris 4ème

 

 
     

 

 
       
         
       
         
      Une île sur un pont est un ensemble de figures humaines entremêlées issues d’une nouvelle série du projet Human condition (2016), qui prennent place au centre du pont SaintLouis. Pour Brancusi, «c’est la texture même du matériau qui commande le thème et la forme qui doivent tous deux sortir de la matière et non lui être imposés de l’extérieur». Lionel Sabatté, qui s’est fait connaitre pour son utilisation des rebuts du quotidien (ongles, poussière, peaux mortes, etc.), est dans cette lignée. Il puise dans l’essence et la symbolique des matériaux qu’il sélectionne pour construire son univers narratif. De la matière inerte surgit ainsi l’architecture des corps. Constituées de matériaux de construction urbains - ferraille, béton auxquels se mêlent fibres végétales, épices et pigments-, ses figures au caractère inachevé, brouillent la frontière entre les vivants et les morts dans une temporalité indéfinie.  
         
     
     

 

 
       
     

© Matthias Contzen

 
     

Entrelacs de lignes telles les figures surgissantes d’un dessin de premier jet, les sculptures ajourées dialoguent dans la nuit avec les bâtiments alentours dont quelques joyaux de l’art gothique. L’ensemble de ces silhouettes longilignes forment une tribu inconnue au cœur de Paris, un îlot sur ce pont emblématique reliant deux îles. Une composition en abîme qui révèle le passage de l’inerte au vivant, comme une humanité en devenir, une humanité à construire.